COVID-19 News updates
Machine Vision Software LinkedIn Showcase page

La sentinelle : String reader

Au milieu de 55 acres de verdure dans la vallée du fleuve de la Tamise, près de Windsor en Angleterre, se cache un majestueux manoir. Ce manoir néo-gothique fut construit pour un ambassadeur belge en 1857, mais aujourd'hui, le New Lodge est un complexe d'affaires, où se mêlent élégance du 19e siècle avec technologie du 21e siècle.

Et c'est justement un peu de cette technologie qui est utilisée dans le plan de sécurité du New Lodge. Marchday Group, l'entreprise d'aménagement immobilier qui gère le New Lodge, a compris que les emplacements relatifs de la barrière d'entrée et du bureau d'accueil pouvait être source de problèmes. " La barrière [d'entrée] est à quelques centaines de mètres (650 pieds) du bureau d'accueil, " explique Stuart Box, directeur de Cybertronix (Reading, UK), l'entreprise embauchée pour installer le système de sécurité. Naturellement, Marchday voulait que ses locataires aient un site sécuritaire, mais l'entreprise d'aménagement immobilier voulait aussi un système d'entrée sans obstacle. Lors d'une première rencontre de vente, M. Box a écouté l'entreprise Marchday faire part de ses inquiétudes et a proposé un système de reconnaissance des plaques minéralogiques pour la barrière d'entrée. " Nous avons pensé que ce serait une façon efficace de permettre l'accès à la propriété, " mentionne M. Box. " [Marchday] aimait l'idée, et nous avons rassemblé les pièces. "

Le système

Ensemble, ces " pièces " forment un système CCTV totalement intégré pour les caméras internes et externes (la reconnaissance du véhicule n'est qu'une composante du réseau de sécurité de New Lodge). Dans le système ANPR (lecture automatique de plaques minéralogiques) se trouve un serveur vidéo AXIS 241Q (avec une sortie relais pour le contrôle de la barrière) d'Axis Communications, une caméra CCTV jour/nuit à champ étroit et un poste de travail PC de Dell qui exécute les programmes élaborés à partir de la librairie MIL (Matrox Imaging Library). " La caméra que nous utilisons a un champ de vue étroit - elle a une lentille de 12 mm - nous pouvons donc nous assurer que les images des plaques sont d'une grandeur raisonnable, " dit M. Box. " Et l'anneau de DEL à infrarouge dans la monture de l'objectif permet d'obtenir une bonne réflexion des plaques afin que nous puissions mieux les voir la nuit. "

Le système ANPR de Cybertronix est en fonction depuis mars 2006. Lorsqu'une auto arrête à la barrière d'accès, la caméra capte une image de sa plaque. Le logiciel " lit " la plaque et la compare à une base de données des " véhicules préautorisés ".

car.jpg

La plaque d'auto est captée par la caméra.

Lorsqu'il y a une correspondance, la barrière s'ouvre et le véhicule peut entrer.

camera.jpg panel.jpg

La caméra (à gauche) et le panneau d'accès vidéo.

Sur la barrière, il y a un panneau de contrôle d'accès qui permet au chauffeur de parler à la réceptionniste; le panneau d'accès comprend aussi une caméra intégrée afin que la réceptionniste puisse voir le chauffeur. En plus d'accepter les visiteurs, la réceptionniste principale est responsable du maintien de la base de données de véhicules préautorisés avec un logiciel utilitaire de gestion. M. Box ajoute que le système peut suivre les entrées et les sorties des véhicules. " Nous pouvons horodater le journal et garder l'image qui déclenche la barrière, " dit-il. " De cette manière, nous avons un registre de ce qui se passe sur le terrain. " Les registres peuvent être utilisés à titre de preuve au besoin, mais ils peuvent aussi être utilisés pour le développement du système. M. Box dit que les images archivées sont utiles pour collecter des statistiques la précision du système que ce soit par exemple pour le temps supplémentaire, la météo, l'heure de la journée ou la luminosité.

Si près, mais tellement loin

Approximativement 200 mètres séparent la caméra et le bureau d'accueil, ce qui est le double de la distance prise en charge par des fils analogiques. Cybertronix a quand même utilisé un réseau câblé plutôt que sans fil puisque l'infrastructure était déjà présente. " New Lodge utilise de la fibre optique que nous avons convertie au cuivre à 50 mètres de la barrière - ce qui nous permet une grande distance, " mentionne M. Box. Une fois les données d'image transférées au serveur, le codec d'Axis numérise le signal composite afin que les données soient analysées par la librairie MIL. Ancien utilisateur de la librairie MIL, M. Box dit avoir toujours gardé un oeil sur Matrox Imaging et " su que le module String Reader pouvait faire le travail. Nous n'avons pas besoin de réinventer cette roue. "

area.jpg

Dans cette vue aérienne, la barrière d'entée du New Lodge est indiquée par le cercle.

Avantages sur la compétition

M. Box aime la flexibilité des caméras IP sur un réseau, et d'avoir l'infrastructure déjà en place a économisé du temps et de l'argent. De plus, le serveur vidéo permet un traitement distribué seulement lorsqu'il y a des images provenant de 3 caméras différentes reliées à la même unité centrale de traitement. La nature robuste du module String Reader de la librairie MIL aide aussi dans les cas où une plaque est partiellement obstruée. Puisque le système Cybertronix compare la plaque avec un petit nombre de véhicules, seule une étroite correspondance ouvrira la barrière; le String Reader pouvant fonctionner dans de bonnes tolérances tant que l'image n'a pas une corruption flagrante.

Le futur

M. Box entrevoit plusieurs endroits potentiels où un système semblable pourrait être utilisé, incluant les frais de congestion (une méthode qui permet d'identifier et de facturer des frais aux véhicules qui entrent sur une zone spécifique comme à Central London), ainsi que la surveillance de la circulation, la poursuite de véhicules et les systèmes de réservation de transbordeurs. Depuis l'installation du système ANPR au New Lodge, M. Box travaille à le mettre à jour pour des véhicules en mouvement. Dans les derniers mois, M. Box a progressé en ce qui concerne la lecture de plaques sur les véhicules qui roulent à une vitesse allant jusqu'à 45 mi/h. " Lorsque nous regardions seulement les véhicules stationnaires, nous trouvions facile de faire fonctionner le système avec [le String Reader de MIL], " mentionne M. Box. " C'est un grand pas entre un véhicule stationnaire et un véhicule en mouvement. Nous avions besoin de porter plus d'attention au contenu des fichiers msr (format String Reader MIL) sans une base de données de véhicules préautorisés, et nous avons dû ajuster la sensibilité afin d'obtenir des lectures rigoureuses avec moins d'images. Mais ces changements étaient faciles à effectuer en raison de l'interface graphique du [String Reader]. Nous pouvons exclure d'autres formats de chaînes de caractères tels que des formats de plaques qui ne proviennent pas du Royaume-Uni, ou d'autres formats. Une grande partie de l'intelligence est en fait inscrite au sein du [String Reader]"

L'entreprise est actuellement en discussion avec un port d'expédition et les bases aériennes des US Air Force situées au Royaume-Uni concernant des systèmes pour les véhicules en mouvement.

Pour plus de renseignements, contactez notre service de communication.

Haut