fr_top.jpg

Le pilotage des panneaux de signalisation numérique

Il ne s’agit pas seulement de ce que vous souhaitez montrer sur les écrans. Le défi réside dans la configuration du matériel. Quel que soit l’environnement, Matrox Graphics offre une multitude de solutions pour les professionnels des panneaux de signalisation numériques. Tout est question de choix.

Un exemple typique de gros projet de signalisation numérique, si tant est que cela existe, se passe à peu près de cette façon : une fois établies les exigences de fonctionnement du système d’informations, le groupe informatique travaille avec les services généraux pour déterminer la configuration optimale du matériel et des équipements. Si vous mettez simplement à niveau une implémentation existante, ou si vous migrez vers une nouvelle configuration avec un contrôle centralisé, votre choix des solutions graphiques va être guidé par un certain nombre de points clés :

  • Quel type de système va être utilisé, et quels sont les connecteurs d’extension disponibles ?
  • Quel est le facteur de forme du système recommandé ?
  • Combien d’écrans un seul PC va-t-il piloter : deux, quatre, huit, plus ?
  • Le pilote logiciel offre-t-il les bonnes fonctions pour cette mise en œuvre ?
  • Où faut-il placer l’ordinateur ?
  • Les écrans seront-ils placés les uns à côté des autres, ou positionnés séparément ?
  • Quel type de contenu sera affiché sur les écrans, et cela affectera-t-il la position de l’écran lui-même ?

Une grande souplesse dans les options pour les panneaux de signalisation numérique :


Cliquez pour agrandir

  1. Des cartes d’extension graphiques qui prennent en charge une grande variété d’architectures de bus, et offrent des fonctions multi-moniteur souples. Economisez les précieux emplacements de connecteurs et n’hésitez pas à ajouter plusieurs cartes M-Series pour prendre en charge jusqu’à 16 affichages à partir d’un seul ordinateur.
  2. Des modules d’extensions graphiques (GXM) qui alimentent trois écrans et se connectent en externe à un ordinateur. Il n’est donc pas nécessaire d’ouvrir le châssis pour insérer les éléments, et donc de risquer l’annulation des garanties ou des contrats de service.
  3. Des extendeurs KVM qui permettent à un seul ordinateur, situé dans une salle sécurisée et permettant une maintenance aisée, d’alimenter jusqu’à quatre écrans d’informations pour le public. Les unités graphiques distantes Matrox permettent d’éloigner les périphériques standard tels que le clavier, la vidéo et la souris de l’ordinateur jusqu'à 4 km (13 123 pieds) avec un câblage par fibre optique.
  4. Des solutions de mur d’images qui combinent traditionnellement des cartes d'entrée et de sortie séparées sur un logement unique, une carte PCI Express x16 Gen 2, ce qui permet d'exploiter un transfert de données à duplex intégral de 64 Gb/sec pour afficher à pleine cadence de prises de vue, les canaux d'entrée vidéo HD.
  5. De la Video Distribution over IP Technology qui utilise la norme H.264 pour étendre et diffuser des vidéos numériques de haute qualité ainsi que des contenus audio sur des infrastructures IP standard.


Témoignages client
Le mur d’images géant piloté par Matrox stimule la demande d’écrans publicitaires
Featured News
Matrox Delivers Compelling Messaging Via Digital Signage