Imaging News

« L’avantage de l’algorithme de Matrox Imaging String Reader, en comparaison avec des algorithmes de ROC compétiteurs, est qu’il a été développé comme outil de lecture flexible pouvant être utilisé dans différentes applications. L’algorithme de Matrox Imaging est très intelligent. String Reader prend facilement en charge les imperfections, économisant temps, effort et coût pour l’opérateur. »

Pham Ha, gestionnaire de projets, Pacific Hi-Tech

« Nous avons gagné du temps, établi les communications nécessaires et avons relevé le défi de mise à niveau de notre système de vision, grâce à la forme prête à utiliser du logiciel MIL-Lite. »

Antonios Arvanitidis, ingénieur électrique et informatique, BookScanner SA

« En comparant avec des taux de précision de 75% à 85% obtenus avec l’approche originale, il n’y a aucun doute que les résultats sont meilleurs. Nos projets ont été grandement améliorés et le progrès de la lecture et du catalogage des données avec une haute précision n’aurait pas été possible sans l’assistance bienveillante de l’équipe de Matrox. »

John Anderson, technicien média senior, Laboratoire lunaire et planétaire de l’Université d’Arizona

« Nous sommes heureux de voir que les fonctions MIL sont très rapides et puissantes. Nous pouvons maintenant passer plus de temps sur notre travail spécifique en utilisant les fonctions MIL plutôt que de perdre du temps à écrire nos propres fonctions. MIL a effectivement aidé notre productivité. Comparé à ce que nous faisions avant, MIL économise du temps de programmation et le code MIL est plus facile à lire et comprendre lorsque plusieurs programmeurs travaillent sur le même projet. »

Michel Rodière, responsable du département électronique, MAF Roda Agrobotic

« Les caméras [Dalsa Piranha HS-40-04k40] génèrent beaucoup de données d'image, donc nous avons choisi la carte [Matrox] Odyssey XCL pour atténuer le traitement sur le PC hôte. Puisque toutes les acquisitions et le traitement d'images sont effectués par les cartes [Matrox] Odyssey XCL, l'hôte ne fait que coordonner les tâches et récupérer les données de mesure calculées. [De plus], en choisissant MIL comme interface pour la carte Matrox Odyssey XCL, nous aurons une meilleure souplesse avec le matériel dans le futur. »

Mordechai Brodt, ingénieur logiciel principal, Process Photonics

« [J'ai] su que le module String Reader de [MIL] pouvait faire le travail. C'est un grand pas entre un véhicule stationnaire et un véhicule en mouvement. Nous avions besoin de porter plus d'attention au contenu des fichiers [format String Reader MIL] sans une base de données de véhicules préautorisés, et nous avons dû ajuster la sensibilité afin d'obtenir des lectures rigoureuses avec moins d'images. Mais ces changements étaient faciles à effectuer en raison de l'interface graphique du [String Reader]. »

Stuart Box, directeur, Cybertronix

« La détection de quelqu'un qui est en situation urgente est totalement visuelle, c'est-à-dire que c'est le résultat de l'utilisation d'algorithmes sur les images qui nous indique lorsqu'une personne est en danger dans l'eau. [Avec des algorithmes qui détectent les différences entre une personne qui plonge dans l'eau et une personne qui tombe dans l'eau], nous comparons les images obtenues des caméras aériennes et des caméras [Matrox] subaquatiques, et en utilisant tous ces outils nous pouvons identifier quelqu'un qui est en danger. »

Francois Marmion, directeur général, Vision IQ/Poseidon

« Les fonctions d'analyse de particule offrent de nombreuses mesures d'entrée qui sont faciles à calculer et aisément accessibles au sein de notre programme. Les mesures inutiles sont facilement éliminées et ne rallongent pas le délai de traitement. La possibilité d'accéder à l'emplacement de la particule (du défaut) nous permet de réaliser nos propres mesures spécialisées s'il y a lieu Une étude approfondie de la MIL nous a indiqué que le module d'analyse de particule de la MIL répondrait à notre besoin de mesure des imperfections et fournirait des données à notre classificateur en réseau neuronal. »

James Gibbons, ingénieur logiciel, Ventek