Matrox : Notre Histoire

Lorne

Les entreprises technologiques ont souvent de bonnes histoires d’origines, contes de génie et de créativité sortant de nulle part. Matrox aussi a des débuts modestes qui font démentir le succès international qui l’entoure aujourd’hui.

Lorne Trottier, président et cofondateur de Matrox, savait qu’il voulait bâtir quelque chose pour le long terme et créer quelque chose pour les personnes qui étaient aussi passionnées que lui sur la technologie.

Avec des antécédents en ingénierie électrique et en sciences informatiques, Lorne et son cofondateur travaillaient tous les deux pour la même entreprise, à la conception de cartes d’interface pour miniordinateurs, le précurseur des désormais connus microprocesseurs. La paire a rapidement réalisé qu’il y avait un marché pour les interfaces vidéo pour les nouveaux microprocesseurs et ils ont vu une chance de s’associer et de joindre la révolution des entreprises émergentes en technologie.

Donc, Matrox est arrivé. L’entreprise a été fondée sur l’idée qu’il y avait un marché pour la connexion entre les microprocesseurs et la vidéo.

Depuis le début, tout le monde pouvait voir l’esprit entrepreneurial de Lorne. Le premier numéro de téléphone associé à l’entreprise était en fait une deuxième ligne installée dans la maison familiale des Trottier; la mère de Lorne faisait office de réceptionniste, transmettant les commandes à son fils alors qu’il travaillait à son emploi principal.

La première initiative de Matrox était un appareil d’affichage vidéo spécialisé nommé Video RAM, qui faisait l’interface avec un ordinateur pour afficher des données alphanumériques générées par l’ordinateur. Le succès de Matrox fut organique, contactant la publication Electronics pour un article gratuit dans leur section de nouveaux produits, ce qui a incité les premières commandes. Matrox a initialement amassé 20 k$ afin de concevoir cet appareil. Ils ont fait du profit presque immédiatement; toutefois, Lorne ne voulait pas créer une entreprise pour la vendre à profit rapidement, et il voulait pousser Matrox plus loin. Rapidement le succès a suivi avec la MTX-1632, une évolution de la Video RAM, qui est restée en production pour plus de 15 ans. Ces premiers produits font partie de la base de bon nombre de futurs produits Matrox.

Lorne a participé à sa première foire commerciale informatique à Atlantic City en juillet 1976, à peine deux mois après la création de Matrox. Là-bas, Lorne a ramassé des fiches techniques de plusieurs petites entreprises en démarrage œuvrant dans le domaine embryonnaire de l’ordinateur personnel, incluant une qui a curieusement le nom d’un fruit. Lorne a toujours une copie originale de la fiche technique de Apple I dans ses archives personnelles.     

Depuis ses premiers jours, Matrox s’est concentré sur les marchés professionnels spécialisés. Au début des années 1990, l’entreprise s’est divisée en trois divisions distinctes : Matrox Graphics, Matrox Video et Matrox Imaging. Matrox Graphics tient le rôle d’offrir des solutions graphiques, Matrox Video se concentre sur les marchés de l’industrie de la radiodiffusion et d’offrir des solutions en édition de vidéo numérique, alors que Matrox Imaging se concentre sur l’offre de solutions au niveau des composantes pour des applications de vision machine. Le fil conducteur les reliant étant le modèle sous-jacent de Matrox d’interface entre les microprocesseurs et la vidéo.

Depuis le début, Lorne savait qu’il voulait bâtir une entreprise sous la même philosophie que le modèle HP, avec une atmosphère décontractée, informelle qui place les employés au cœur des opérations. Admirateur de Bill Hewlett et David Packard—les fondateurs de HP et considérés les progéniteurs de Silicon Valley—depuis l’université, Lorne a cherché à émuler leur style de gestion, d’entrepreneuriat, de philanthropie et de traitement évolutif des employés. Depuis le début, Lorne savait qu’il voulait faire un partage des profits avec les employés, ainsi qu’une garderie et des installations récréatives sur place, pour soutenir le personnel de Matrox. D’un départ de deux fondateurs, l’entreprise Matrox s’est rapidement agrandie à plusieurs douzaines, grandissant constamment jusqu’à près de 1 500 employés à sa plus grande itération.   

Au cours des années, Matrox continuait de faire évoluer ses offres technologiques afin de s’établir à titre de chef de file dans des domaines comme l’imagerie médicale, la vision machine pour l’automatisation industrielle, les médias et la radiodiffusion, les infrastructures AV et la signalisation numérique. L’entreprise a maintenu le rythme avec les changements révolutionnaires dans les domaines qu’elle sert et les technologies qu’elle offre. Les domaines de radiodiffusion et AV ont subi des bouleversements sismiques en passant de l’analogue au numérique, du HD au UHD au HDR. Le domaine de la radiodiffusion passe d’une connexion câblée, d’équipement à fonction fixe à des appareils réseaux multifonctionnels programmables avec logiciel. L’infrastructure AV aussi change pour des produits logiciels et transport vidéo par réseau. Dans le domaine de l’imagerie, les systèmes vision ont évolués vers de puissants systèmes logiciels et PC qui sont compacts et plus faciles d’utilisation, ainsi que des appareils de pointe tels les caméras intelligentes. D’autres nouvelles technologies, comprenant l’imagerie 3D et l’apprentissage profond, augmentent drastiquement les capacités de la vision machine et aident à mener l’Industrie 4.0, avec l’accent sur l’interconnectivité, l’automation, l’apprentissage machine et les données en temps réel.

Restant modeste concernant son succès naviguant dans les technologies en constant changement dans des domaines hautement dynamiques, Lorne croit qu’il faut toujours être alerte lors de grands changements technologiques, puisque c’est à ce moment que les occasions se présentent. La possibilité de se réinventer fait partie de l’ADN de Matrox et est la clé de son succès.

En 2019, Lorne a obtenu la pleine propriété de Matrox, il a alors réitéré son engagement aux précieux clients, fournisseurs et partenaires d’affaires, ainsi qu’à ses employés dans le monde. Dans l’année qui a suivi, Matrox Graphics et Matrox Video se sont fusionnés sous une seule bannière, Matrox Video. 

Autant Matrox Video que Matrox Imaging jouent un rôle essentiel dans la définition et l’évolution des normes guidant le domaine. Les conceptions de produits dans les deux départements soutiennent les normes de l’industrie, aidant à assurer l’interopérabilité entre les produits Matrox et ceux d’un tiers, ainsi qu’un investissement futur de la clientèle dans les produits Matrox. Matrox Video a depuis longtemps été impliqué dans la création des normes et spécifications, comprenant AIMS, AMWA, VSF, ST2110, et NMOS. Ils jouent un rôle de premier plan dans plusieurs associations de radiodiffusion et d’audio-vidéo. Matrox Imaging est pareillement un participant actif dans les comités de normalisation internationale—incluant le European Machine Vision Association (EMVA), Association for Advancing Automation (A3), GigE Vision®, et CoaXPress®, entre autres—aidant à développer, définir et faire évoluer les normes qui servent et protègent les intérêts des clients dans le monde.

Créer des liens solides est fondamental au succès continuel de Matrox; c’est une fierté d’entretenir des liens avec ses clients et ses employés. Ce que Matrox représente est tout aussi important que le produit qu’il fabrique. Tout comme ses modèles, Lorne a cherché à construire une culture d’entreprise inclusive qui permet un équilibre de la vie privée et professionnelle.

Matrox célèbre son 45e anniversaire en 2021, et sa mission est la même aujourd’hui qu’elle était en 1976 : créer des produits exceptionnels qui solutionnent des problèmes du vrai monde et créer des technologies qui permettent aux clients d’atteindre leurs objectifs.

« Après toutes ces années, j’aime encore ce que je fais, » dit Lorne. « J’aime l’entreprise que nous avons bâtie. On dirait qu’on ne fait que commencer. »

Matrox 45 Anniversary